Blogue

maman

Par Isabelle Paradis

Tu n’es pas seule…Le baby blues, c’est presqu’un terme tabou dans la communauté des nouvelles mamans. C’est difficile d’admettre ou de se figurer ressentir des émotions et des symptômes s’apparentant à une dépression après avoir vécu le plus beau jour de sa vie. Pourtant, sans qu’elle ne soit nécessairement mise sur papier et diagnostiquée, cette déprime, cette fatigue et ce sentiment d’impuissance sont bien réels et peuvent jeter une ombre sur un tableau qui jusqu’ici, était coloré et rempli de beautés. Et bien non, nouvelle maman, tu n’es pas seule. Tu es normale.

Le premier pas

Le premier pas est franchi. Celui de ta nouvelle vie de maman. Se referme derrière toi la porte de votre nid d’amour et tous les conseils donnés par les infirmières de l’hôpital. Tu baisses les yeux sur ton petit miracle et c’est à ce moment que tu réalises que, sans toi, ce petit être fragile et vulnérable ne survivrait pas. Il dépend de toi, de tes capacités de parent.

Certes, tu n’es pas seule. Tu as la chance d’avoir comme partenaire de vie un homme présent qui a tout l’amour du monde à vous donner. N’empêche que parfois, il t’arrivera de te sentir seule. Tu auras l’impression de ne pas faire partie du clan des mamans parfaites qui font du cardio-poussette avec leur « kit à 100$ », le tout en affichant un sourire comblé et un visage reposé. (En passant, tu comprendras plus tard que la maman parfaite est une fabulation et c’est à ce moment là que tu pardonneras bien des choses à ta propre mère). Tu ressentiras parfois sur tes épaules le poids de toutes les attentes que tu t’es mises. Il t’arrivera de te sentir tellement impuissante que tu pleureras tout en ayant ton p’tit minou dans tes bras. Tu te sentiras coupable car tu n’es pas sans savoir que ton bébé, il ressent ces choses là. Tu sais ce qu’il ressent aussi? L’amour. TON amour pour lui.

C’est normal

Le fait de te sentir impuissante, parfois plus morose, ou même de passer le relais à papa car tu te sens plus impatiente ne fait pas de toi une mauvaise mère. En fait, tu es humaine. Tu viens de vivre le moment le plus riche en émotions, le plus intense de toute ta jeune vie. Tu viens de donner naissance à un être (qui est pour toi, soit dit en passant, l’être le plus important au monde) et tu as l’impression que ton corps s’est littéralement fragmenté en plusieurs morceaux.

Alors après avoir passé par une «overdose » d’adrénaline et avoir connu un « crash » hormonal, ça se peut, oui, que tu aies l’impression d’être atterrie directement dans ce qu’on appelle la déprime post natale. À partir du moment que tu comprends cette réaction chimique et émotionnelle, que tu sais que c’est normal, que tu arrêtes de culpabiliser et que tu parles de ce que tu vis, tu pourras mieux accepter la situation. Tu sauras que tu n’es pas LA mère indigne de ton quartier parce que tu n’es pas rayonnante et souriante à plein temps. Qui sait, tu deviendras peut-être même cette «maman parfaite qui marche chaque jour avec son bébé» aux yeux de ta voisine!

Ton bébé

Oui, ton bébé est sensible à tes émotions. Il ressent aussi tout l’amour que tu peux lui donner à travers tes bras réconfortants, tes yeux émus par son premier sourire, ta voix douce qui lui chante une berceuse et tes attaques de bisous sur son ventre. À travers toute cette montagne russe d’émotions, c’est cet amour que tu lui démontres qui est le plus important. Cet amour, il restera imprégné et ça, il le ressentira toute sa vie. ♥


Collaboratrice, Inédit du NordIsabelle Paradis

Nouvelle maman depuis moins de deux mois, j’ai décidé de me reconnecter à une de mes passions : l’écriture ! Au moins une fois par mois, je profiterai du (peu) de temps libre que j’ai pour vous partager des articles sur plusieurs sujets qui me passionnent. Évidemment, mes articles seront teintés de ma nouvelle vie de maman ! Mis à part ce nouveau rôle que j’adore, j’aime prendre soin de moi, que ce soit en me chouchoutant à la maison, en faisant un marathon de ma série préférée ou bien en sortant prendre un verre à la microbrasserie du coin. Je suis aussi photographe amateure à mes heures, bien que mes 300 dernières photos soient prises avec mon cellulaire et ont comme seul sujet mon petit Zack.

J’aime profiter de la vie et j’essaie de le faire chaque jour en dédramatisant les petits problèmes du quotidien. Ce que je veux apporter à ce blogue ? Je veux être vraie, je veux vous faire rire, vous émouvoir. Je veux aussi vous présenter des produits et des lieux coups de cœur ainsi que les séries et les romans qui me font vibrer. C’est donc avec plaisir que je vous ouvre une partie de ma petite vie de famille, de maman, de conjointe et d’amie (pas assez présente parfois) et de femme, tout simplement !…

Partager cette publication

Leave your thought here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *