Blogue

pexels-photo-373076

Le début de cette réflexion :

Chapitre un : La vie d’adulte que j’avais tant rêvé – L’emploi stable

Chapitre deux : Ma décision est prise et après tout… L’entrepreneuriat c’est de famille ?!

Chapitre trois : Plan de match 

Un peu avant

Les dernières semaines au travail sont passées tellement vite. Je réfléchissais beaucoup sur mon avenir et ma carrière, mais qu’est ce que j’allais faire de ma vie?

Le jeudi 31 aout, en cette dernière journée au travail, j’écris! J’ai l’impression que de partir en vacances et que je vais revenir, mais portant non c’est bel et bien fini.

Durant les deux dernières semaines, j’ai eu des idées, des demandes de collaboration et des projets qui se sont présentés à moi. De voir son agenda se remplir pour la prochaine semaine est très motivant. Ça me dit bel et bien, que j’ai pris la bonne décision et que tout est là pour me montrer le chemin.

Évidemment, entre-temps, je regarde les offres d’emploi, mais je ne trouve pas le poste qui me donnera des étoiles dans les yeux. Merde alors ! (la française sort de ce corps ;))  En fait, un emploi occupe habituellement une majeure partie de notre vie. Il faut bien que nous aimions ce que nous faisons non ?!

Après deux semaines sans emploi

La première semaine, c’était comme des vacances avec un agenda trop chargé.  Durant la deuxième semaine, c’est vraiment là que les choses ont commencé à bouger. Mon amoureux est retourné au travail. Je me retrouvais donc seule à la maison.

Est-ce que je respecte mon plan de match (chapitre 3 de cette aventure)

sans emploi

Je me lève tôt et je suis productive la journée. OUI

Je ne marche pas les 10 000 pas par jour. J’ai essayé, mais se rendre jusqu’au parc le plus près de chez moi est de 6000 pas aller-retour et après, il n’y a plus d’accès au piéton. ZUT !

Lire environ 1h30 par jour pour se changer les idées. OUI

Entre-temps

J’ai annulé mes cours de création d’entreprise avec la SAJE, car je compte finalement m’inscrire au soutien des travailleurs autonomes dans quelques semaines.

J’ai eu une entrevue téléphonique avec une autre entreprise d’envergure et pff… Je me suis belle et bien rendue compte que ce n’est pas ce que je veux faire encore…

Les réflexions avancent, mais me font énormément peur.  Je me tiens hyper organisée et je me donne des défis, des objectifs à chaque jour pour mon blogue et pour un autre gros projet.

Je pense que la clé est  :

– De croire en soi, même si parfois c’est difficile.

-D’être certain de sa décision, donc de ne pas regretter son choix.

– De se donner un but, un projet vers lequel foncer.

– Se donner le temps pour passer différentes étapes de réflexion. J’ai tendance à vouloir tout trop vite et je voudrais déjà savoir ce que l’avenir me réserve.

As-tu déjà vécu une situation similaire ?

Partager cette publication

Leave your thought here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *