Blogue

pexels-photo-1497394

 

Ce soir, papa t’a demandé : « Demande à maman si elle m’aime ».

Avec ta petite voix, tu m’as dit : « Maman, aimes-tu papa ? »

Je t’ai chuchoté que oui et tu lui as répondu fièrement que je l’aimais.

Je crois que le plus beau cadeau que l’on puisse te faire, c’est de s’aimer.

S’aimer assez pour se respecter mais aussi pour se dire de changer de face après une dure journée de travail.

S’aimer assez pour se tendre la main en cas de besoin et se « tasser » juste après.

S’aimer assez pour se donner de l’air mais aussi pour s’enfermer dans un char à 38 degrés les fenêtres fermées.

S’aimer assez pour se donner des tapes dans le dos, des bines su’l bras pis une tape dans le front.

Demande a papa si c’est ça l’amour. Il va te répondre que c’est exactement ça. Parce que les papas, ce sont des héros qui ne demandent qu’à rire souvent.

Il s’en fou que ton souper ne soit pas digne du gagnant de la semaine à un « souper presque parfait », il ne veut simplement pas passer sa vie à manger du spag (de toute façon il préfère celui de sa mère).

Il s’en fou que tes rebords de fenêtres pis que tes moulures aient été brossé à l’eau de javel, il les regarde même pas.

Il s’en fou que ta coupe de cheveux t’ai coûté la moitié de ta paye ou 10 piastres en dessous de la table, il veut juste pas avoir à mentir sur le fait que ta coiffeuse avait oublié ses lunettes ce jour-là.

Il s’en fou que tu sois en chicane avec ta collègue/ton amie/ta cousine depuis la dernière année. Lui des conflits, il te règle ça juste par un « eye contact » pis il trouve ça très dommage que tu n’aie pas encore adhérée à sa méthode.

Il s’en fou que tu ai perdu 5 lbs dans le dernier mois parce que lui c’est ce qu’il perd en une fois en allant faire un numéro 2.

Il s’en fou que tu boudes parce que de toute façon, ça t’arrive tous les mois pis ça ne fait plus partie des batailles qu’il a envie de gérer.

Il s’en fou que tu cries après lui parce que clairement tu ne lui fais pas peur. Quoi que le matin, pas maquillé en jaquette avec ton allure de tyrex, peut-être un peu mais il s’en fou pareil.

Mais il y a une chose à laquelle il accorde une importance immense (et qu’il ne te dit pas), la réponse à la question : Demande à maman si elle m’aime ?

Ça, il ne s’en fou pas.

Parce que peu importe sa situation, le fait de savoir qu’il compte aux yeux de la mère de ses enfants, c’est la mention d’honneur la plus précieuse qu’on puisse lui offrir.

Aujourd’hui, c’est le moment de le serrer contre vous et de l’accepter tel qu’il est.

Merci les papas de changer nos vies, un rire à la fois.

Bonne fêtes des pères spécialement à Jonathan mon chum avec qui il est agréable de partager sa vie la plupart du temps.


Mélanie Bourgoing

collaboratriceMélanie, 28 ans. Je suis la maman de Lexie et Jake. Mon quotidien est un chaos continue mais je m’y plait bien. Je suis éducatrice spécialisée mais en chemin vers la grande autonomie professionnelle. Ma mission : Aider les jeunes femmes à se retrouver et à définir qui elles sont dans le ici et maintenant par le biais de la thérapie d’impact. L’écriture, c’est mon moyen d’échapper au reste du monde. Je suis ouverte d’esprit, amusante et un peu spirituelle. Je tente d’adopter une nouvelle philosophie depuis quelques mois qui est de prendre le temps et j’adore ça 🙂

Partager cette publication

Leave your thought here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *