Blogue

46513845_194996384764973_5427241776123478016_n
Salut les moms. Je sais pas si vous aviez remarqué mais il y a une belle tendance de #zerodechet #ecolo #retourauxsources pis c’est vraiment super. L’allaitement ne fait pas exception . Pour beaucoup d’entre nous, offrir son lait maternel est synonyme de lien indescriptible et d’amour inconditionnel. Soit dit en passant, il n’y a pas de différence entre le fait de donner le sein, l’allaitement mixte, le tire-allaitement ou donner du lait maternisé car au final, nous nourrissons notre progéniture, la prunelle de nos yeux, le trésor le plus précieux qu’il puisse exister.
Seulement, je me demande à quel prix doit-on s’entêter à continuer un allaitement qui ne fonctionne pas. Jusqu’où sommes-nous prête à aller? Et à quel point sommes-nous enclin à en payer le prix. Les réponses à ces questions sont toutes différentes et personnelles à chacune d’entre nous.

 

Pour faire une histoire courte…

Je suis maman depuis un peu plus de 9 mois et j’ai toujours su que je voulais nourrir mon enfant avec mon lait maternel pour des raison économiques, écologiques et parce que je voyais ça comme un don de soi.  Peu importe les difficultés, peu importe les jugements et peu importe la façon. J’ai passé près d’abandonner plus d’une fois, mais à chacune de ces fois, je me rappelais combien pour moi c’était important pour moi. Pour offrir de la matière vivante aidant à préserver et maintenir un système immunitaire sain pour mon enfant, c’est également pour une question économique car ça n’engendre aucune dépense monétaire, ainsi que pour une question écologique car comme ça n’engendre aucune dépense monétaire, ça n’engendre aucun gaz à effet de serre dû aux hydrocarbures et aucun rebut à recycler. Dans ma tête à moi, j’offrais ce qu’il y a de mieux à mon bébé en plus de créer un lien unique et magique avec lui . Sans m’en rendre compte je me suis mise une pression énorme sur les épaules . Je réalise aujourd’hui combien j’ai fait de sacrifices pour offrir du lait à mon bébé. Car il faut savoir que j’ai un récit d’accouchement bien particulier et mon petit bout d’humain à une histoire de naissance plutôt rocambolesque .

Le tout pour le tout !

Pour vous raconter rapidement, j’ai te séparée de mon bébé de la naissance à 7 jours pour des raisons de santé que je vous raconterai bien un moment donné. Je n’ai pas pu donner le sein, j’ai donc tiré mon lait aux 3h, seule dans ma chambre d’hôpital. Déjà là, on voit clairement que je me mettais une pression énorme . Quand j’ai pu enfin rejoindre mon fils a l’hopital, j’ai tenter de lui donner le sein mais en vain. J’ai donc décidé de ne pas m’acharner et de tirer mon lait pour ainsi lui donner au biberon ( ahhhh les biberons ça aussi c’est toute qu’une histoire ). Ma production de lait n’étant pas faramineuse, j’ai décidé d’essayer tous les produits naturels en vente pour tenter d’augmenter ma lactation. Les résultats n’étant toujours pas au rendez-vous, mon médecin m’a prescrit une médication . Vous voyez le genre de fille que je suis ? Quand j’ai une idée dans la tête je ne l’ai pas dans les pieds. Mon père disait toujours que j’avais une tête de cochon.  Ça peut être une belle qualité mais peut aussi devenir un grand défaut . J’en ai passer des nuits à pleurer, des jours à sacrer parce que j’avais les seins endoloris. J’en ai passer des semaines à stresser à me demander si j’aurais assez de lait pour nourrir mon enfant. À ce moment, je ne réalisais pas combien mon manque de sommeil, ma sous-alimentation et mon acharnement nuisait à ma lactation.

 

Fierté absolue

Aujourd’hui, 9 mois plus tard, je suis fière de tirer encore du lait pour mon bébé, mais je réalise combien je me suis mise dans un cercle vicieux d’une charge mentale assez intense merci. Si vous aussi vous êtes comme moi, sachez que je vous comprends . Sachez combien je vous feel par en dedans . Pis si l’envie d’abandonner te traverse l’esprit juste comme ça … écoute-toi et surtout, respecte-toi ! Ton bébé ne sera pas plus malade ou moins bien parce que tu lui donne de la préparation. Enlèves-toi cette culpabilité inutile.  Je ne regrette rien, et je referais tout de la même façon si c’était à refaire, mais possiblement que je m’accorderais plus de respect.

Donnez du lait. Donnez la vie.

Ce slogan vous le reconnaissez peut-être. C’est celui d’Héma-Québec. Saviez-vous qu’il est possible d’offrir votre lait en trop à Héma-Québec? Si vous ne le saviez pas je vous en informe. Plusieurs mamans n’ont pas toutes la même chance que nous. Si jamais ta production est plus élevée que les besoins de ton enfants, tu pourrais en faire un don. C’est comme le don de sang, et ça sauve des vies. Je vous encourage à aller vous informer. Vous pouvez prendre des informations ici : https://www.hema-quebec.qc.ca/lait-maternel/donneuses-lait/banque-publique-lait-maternel.fr.html

Immortaliser ces doux & précieux moments

J’ai reçu récemment, une bague. Non, non mon chum n’a pas demandé ma main! Cette bague représente le combat qui nous unis mon fils et moi. Cette bague signifie l’amour inconditionnel et un lien précieux qui ne s’explique pas. Le tire-allaitement que j’ai pratiqué a créer quelque chose de fort et d’unique entre ce petit être et moi. Il y a quelques mois, j’ai découvert une entreprise, un propriétaire, une femme exceptionnel qui fabrique des bijoux à base de NOTRE lait maternel. Oui oui! Je ne sais pas ce qu’elle fait, mais c’est magique. J’ai eu l’opportunité de collaborer avec Karine de La joie en rose pour créer un souvenir particulier mais ô combien éternel. J’ai immortalisé  le combat de mon fils dû à sa naissance difficile, ma persévérance, ma détermination et tout l’amour que j’éprouve à l’égard du seul homme qui ne me quittera jamais; mon fils Kyle-Ryan ! (Ok ok Je suis quétaine! ) Ce bijoux ne représente pas seulement un cœur de lait maternel extrait de mes seins. Oh non! Il est l’histoire d’une maman et son enfant. Si toi aussi tu aimerais cristalliser le bonheur et l’amour de ce lien incommensurable, clique ici : https://lajoieenrose.ca/  et utilise le code promo: MADEMOISELLEBELZIL10 pour un rabais sur ta commande.

Et si jamais t’as envie de parler sans jugement, viens me voir sur Instagram : Mademoisellebelzil. Tu n’es pas seule !


Anne-Josée Belzil

Éternelle anxieuse,TDAH de la vie, maman d’un petit homme de 8 mois, belle-maman de deux grands et étudiante en sciences infirmières et travailleuse de la santé. J’ai toujours eu une passion pour l’aventure, la nature, la découverte, le bien-être, la santé  et les mots . On me décrivait comme  une boule d’énergie et comme un vrai moulin à parole. J’écris donc pour alléger mon cerveau et pour ne pas rapper sur le gros nerfs de mon entourage .

Partager cette publication

Leave your thought here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *